Nemo Auditur

Tout droit… ou presque !

Les musées de Perpignan, que Louis Alliot, maire de la ville avait rouverts malgré un décret ministériel du 29 Octobre 2020, devront fermer leurs portes au public. Et ce quel que soit le protocole sanitaire mis en place par la municipalité pour lutter contre la pandémie. 😷Ainsi en a décidé le juge des référés du …

Lire la suite

… mais trrrrès occupée. Certes, le Covid ennuie les hôpitaux. Mais ce dont on se doute moins, c’est à quel point il freine l’économie. Tenez, Nemo rénove sa maison. Un gros projet qui réunit cuisiniste-salle de bainiste-plombier-carreleur-et ouvriers. Mais parce que des ronds de cuir, en haut lieu, sont incapables de décider à moyen terme, …

Lire la suite

Fichtre ! ça ressemble à une désignation de jury de Cour d’Assises. « Plouf-Plouf -ce-sera-toi ». Nemo en est restée perplexe. Il lui semble que c’est la première fois qu’elle voit ça (et elle espère bien ne pas avoir gagné au grand tirage !). Nemo rappelle que ce fonctionnement n’a aucune valeur légale. Et que si la …

Lire la suite

Le Conseil d’Etat valide la fermeture des cinémas et théâtres mais… Les professionnels du spectacle contestaient devant le Juge des Référés du Conseil d’Etat la fermeture des théâtres et cinémas jusqu’au 7 Janvier 2021. Ce matin, la Haute juridiction a rejeté leur requête en raison du  « contexte sanitaire » et du « risque d’augmentation de l’épidémie à …

Lire la suite

Mauvaise nouvelle pour les prévenus : le reconfinement, annoncé jeudi par le Président de la République ne concerne pas le service public de la Justice. Les tribunaux fonctionnent normalement. Les juridictions restent ouvertes. Les plans de continuation d’activité (PCA) qui en Mars, réduisaient leur activité aux fonctions essentielles, ne seront pas activés. Mais pour réduire …

Lire la suite

Jeudi 15 Octobre, agissant dans le cadre l’information judiciaire ouverte par la Cour de justice de la République sur la gestion de l’épidémie par les membres du gouvernement, le domicile de l’ancien premier ministre fut perquisitionné par les gendarmes de l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (Oclaesp).