Nemo Auditur

Tout droit… ou presque !

©PHOTOPQR/LA MONTAGNE/LINDAUER Thierry

Septième jour de la pandémie. La France a décrété l’état d’urgence sanitaire. Il règne, dans notre pays, une atmosphère d’apocalypse aux parfums de chloroquine. Sans être absolu (cela changera peut-être), le confinement reste la règle.

Le confinement

Ne pas le respecter, c’est commettre une infraction sanctionnée par une amende de 135 euros. Mais cette mesure est mal tolérée. Pour la seule journée d’hier, plus de 92 000 contrevenants furent verbalisés. Une amende majorée et la menace d’une peine d’emprisonnement (avec sursis) peinent à dissuader des citoyens indisciplinés. Seuls les couvre-feux ont l’effet escompté.

En détention, le confinement est source de tensions. Corbas, Fleury-Mérogis, Argentan… les prisons implosent. A cela, plusieurs raisons :

  • la suppression des parloirs et des activités quotidiennes (sport, travail et surtout, la promenade). D’abord absolue, l’interdiction de communiquer avec les familles fut assouplie par la distribution de crédits de 40 euros. La télévision, elle, est devenue temporairement gratuite.
  • une surpopulation carcérale. Les détenus sont (bien) trop nombreux (71 000) dans des cellules (bien) trop petites. Certaines manquent d’hygiène et les douches ne sont pas quotidiennes.  Les gels hydroalcooliques ne peuvent être distribués aux prisonniers, l’alcool étant interdit
  • la qualité des soins en prison est source d’angoisse. Les détenus savent que l’un d’entre eux, incarcéré à Fresnes est décédé du Covid19. A propos de ventilation, la plupart des prisons ont un système commun à tous les étages : ce que respire la cellule 1 le sera par la cellule 160.
  • enfin, le cannabis. Le produit ne rentre plus dans les prisons où des détenus en consomment depuis des années. C’est aussi cela, la réalité des prisons du XXIème siècle.

Dans ces conditions, le personnel pénitentiaire se dit très inquiet. Des dizaines d’agents travaillent sans masques ni gel hydroalcoolique. Mais l’exercice du droit de retrait leur est interdit.

Soupape

Alors, des voix se sont élevées . Jacques Toubon, Défenseur des Droits a réclamé la mise en place d’alternatives à l’incarcération (libération sous contrôle judiciaire ou suspension des peines pour raison médicale) et le recours à des moyens de communication à distance pour maintenir le lien entre les détenus et leur famille. Les avocats, quant à eux, ont demandé que les petites peines d’emprisonnement soient suspendues le temps de l’épidémie. Mais aussi que des masques soient distribués pendant le temps de la garde à vue et des déferrements.

« J’ai demandé aux procureurs de veiller à la régulation carcérale pour qu’il y ait moins de personnes qui entrent et que nous puissions faire sortir les personnes soit qui sont malades soit qui sont en fin en peine, et pour qu’il y ait des crédits de réduction de peine qui soient donnés de manière plus aisée« , a répondu Mme Belloubet. « J’ai donné instruction pour qu’on ne mette pas à exécution les courtes peines d’emprisonnement. On comptabilise ces derniers jours une trentaine d’entrées en prison quotidiennes contre plus de 200 habituellement« . Par ailleurs, cent mille masques ont été promis à l’administration pénitentiaire.

Ces mesures suffiront-elles ? Le 9 Mars en Italie, des mutins ont tué une personne. « La liberté est le désir le plus ardent de l’homme, sa privation sera le premier caractère de la peine ». Le Pelletier de Saint Fargeau, député de la Constituante en 1791.

8 réflexions sur “[#Covid19] Dans les prisons aussi

  1. etoile31 dit :

    Halala! Quelle horreur, Pauvres, prisonniers, exclus et contamination garantie! Alors qu’ils seraient si bien au travail….
    https://photos.app.goo.gl/NvB8r3XHo7ZpLbxm8 Une flèche celle-là!

    Aimé par 1 personne

    1. Nemo Auditur dit :

      La prison n’abrite pas que des râclures. Avant de se relever, certains ont eu un parcours chaotique. Ton commentaire manque singulièrement d’humanisme.

      Aimé par 2 personnes

      1. etoile31 dit :

        Mon commentaire n’est que cynisme (travail et idéologie gouvernementale) et tristesse à l’égard de frères et de soeurs victimes de l’horreur humaine (L’Injustice et la prison) dans et par ce qui nous est imposé du fait d’une certaine organisation sociale qui nner fonctionne qu’au seul profit d’une poignée. Je me fait mal comprendre par mon attitude systématiquement provocatrice, dont acte,
        Merci pour ton billet❤🤗❤

        Aimé par 2 personnes

  2. Effectivement je comprends les détenus, il y a de quoi avoir peur….de quoi donner envie de s’évader! 😀

    J'aime

  3. Moustic dit :

    L’état ne sait plus comment faire pour canaliser la population , alors c’est le retour de la punition, méthode classique qui a toujours fait ses preuves.

    Aimé par 1 personne

  4. blackbonnie64 dit :

    92 000 infdactions!!! Mais qu’on t’ils dans la tronche?

    Aimé par 1 personne

  5. Filimages dit :

    « Les gels hydroalcooliques ne peuvent être distribués aux prisonniers, l’alcool étant interdit. »
    Franchement, c’est imbuvable ce truc. Et s’ils ont peur que certains essayent, qu’ils leur mettent directement dans les mains. Non ? Même si ça ne règlerait pas tous les problèmes que tu listes.

    Aimé par 1 personne

  6. La prison est un principe qui je crois, je ne pourrais jamais comprendre ^^

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :